Les maladies les plus fréquentes chez les poissons

Introduction

Ce nouvel article a pour objectif de vous présenter les différentes maladies les plus répandus dans nos aquariums d’eau douce.

Nos poissons sont sensibles aux maladies et elles sont souvent difficiles à guérir.

Elles ont souvent pour origine une mauvaise maintenance du bac comme :

  • l’utilisation d’eau de mauvaise qualité
  • Un renouvellement peu fréquent et de volume faible
  • Des températures qui varient de manière brusque et soudaine
  • Une filtration trop faible ou inexistante
  • Une alimentation faible et non varié
  • Une surpopulation ou un environnement trop petit (aquarium non adapté à l’espèce)
  • Pas de quarantaine lors de l’achat de nouveaux poissons
  • Un cycle d’azote non effectué lors du démarrage du bac

En évitant de tomber dans les cas précédent, vous éliminerez beaucoup de cause qui peuvent rendre vos poissons malades.
Mais s’ils sont quand même malades, vous devez essayer d’identifier la maladie pour les soigner le plus rapidement possible.

Vous trouverez dans les magasins spécialisés en aquariophilie, des médicaments qui peuvent aider vos poissons lorsqu’ils sont malades.
Vous ne devez pas leur donner des médicaments sans raisons et il faut respecter les prescriptions inscrites sur les boites au niveau des doses et des durées de traitement. 

Un surdosage peut être mortel pour vos poissons.

Quoi faire lorsqu’un poisson est malade

Utilisation d’un bac hôpital

 

Il est intéressant d’avoir chez soi un petit bac qu’on nommera le bac hôpital.
Il est utilisé lors de quarantaine (10 jours minimum) ou lorsqu’un de vos poissons est malade.

Ce bac peut être plus petit que le bac qui accueille vos poissons.
Il peut être rempli lorsque vous en avez besoin et il a besoin d’être chauffer et d’avoir un filtre avec seulement de la mousse filtrante et un bulleur.
Vous n’avez pas besoin de mettre des plantes, de décoration ou un sol.

Quel que soit son utilisation, bac hôpital ou quarantaine, vous devez le remplir avec 50% d’eau de votre aquarium et 50% de la nouvelle eau.
Vous devez utiliser ce bac pour le traitement de vos poissons en suivant les instructions qui sont sur les boites de médicament.

Il n’est pas conseillé de donner de la nourriture a ses poissons durant le traitement sauf si il dépasse 4 jours.

Après traitement, vous pouvez déplacer votre poisson dans son bac et nettoyer l’ensemble du bac hôpital.

Les différentes maladies des poissons

La maladie des points blancs

Elle est aussi appelé Ichtyose, la maladie des points blancs est souvent rencontrée dans nos bac d’eau douce.

Facilement identifiable par la présence de petit point blanc au niveau de la tête, du corps et des nageoires, cette maladie peut être mortelle et peut contaminer les autres poissons du bac (très contagieuse) si elle n’est pas traité à temps.
Les points blancs sont en fait des parasites (protozoaire) qui une fois à maturité se décrochent pour contaminer un nouvelle espace de l’aquarium.

Il se reproduit de manière très rapide par division.
Il est donc conseillé de traiter l’ensemble du bac sans passer par un bac hôpital.

Il faut savoir que la température de l’aquarium peut influencer la vitesse de contamination.
Plus l’eau est chaude (+ de 25°c) plus le parasite se multipliera.

La maladie des points blancs apparait très souvent lors de la modification de son aquarium comme l’ajout de nouvelle plante ou de nouveau poisson, l’ajout d’une pierre ou d’un sol déjà infecté d’un autre aquarium, …

Pour traiter cette maladie, de nombreux médicaments sont accessible facilement dans les magasins d’aquariophilie. Vous devez suivre les instructions et les dosages mentionnés sur les boites.

La pourriture des nageoires

Ce n’est pas une maladie mais le résultat d’une infection ou même d’une maladie.

Facilement identifiable par la présence de nageoire déchiré ou effiloché, avec la possibilité que des parties soient manquantes.
On peut aussi observer une couleur blanc ou rouge au niveau des nageoires.

Il faut traiter votre poisson dans un bac hôpital pour le soigner et l’isoler des autres poissons.

La cause principale est souvent la qualité de votre eau ou bien encore une nageoire abimée qui s’infecte.
Il en découle souvent une infection bactérienne.

Pour traiter cette maladie, de nombreux médicaments sont accessible facilement dans les magasins d’aquariophilie.
Vous devez suivre les instructions et les dosages mentionnés sur les boites.

La maladie de l’hydropisie

L'hydropisie est une maladie grave affectant les poissons.

Facilement identifiable par un ventre très gonflé et les écailles hérissées, problème de nage et présence en surface.
Cette maladie est bien souvent fatale car lorsqu’on observe ces symptômes, il est trop tard pour traiter le poisson.

Cette maladie provient d’un dysfonctionnement du rein qui l’empêcher d’expulser l’eau qu’il filtre dans son corps.
Elle peut être contagieuse et donc il faut traiter votre poisson dans un bac hôpital pour le soigner et l’isoler des autres poissons.

Cette maladie est difficile à soigner.

Vous pouvez tenter d’ajouter un anti bactérien dans l’eau du bac hôpital et vous pouvez aussi ajouter du sel marin (7g pour 10 litres d'eau de sel à dissoudre).
Le traitement est à faire jusqu’au rétablissement du poisson (nage normale, plus de gonflement).

Le trouble de la vessie natatoire

Le problème de vessie natatoire est un symptôme et non une maladie.

Il est assez répandu comme problème et peut avoir plusieurs origines.
La vessie natatoire est un organe qui permet de stabiliser la flottaison du poisson et lui permet de se déplacer (de haut en bas) dans l’aquarium

Facilement identifiable par une présence inhabituelle en surface et penché, un ventre gonflé, et une remontée anormalement en surface sans effort.
Il ne présente pas de problème à redescendre dans l’aquarium mais il remonte systématiquement.

Ce trouble provient d’un problème de régulation d’air contenu dans cette vessie.
Cet organe permet de gérer un rapport air et eau.
Lorsque cette gestion n’est pas opérationnelle, l’air reste dans l’organe et fait remonter le poisson en surface.

Ce problème se règle assez facilement car il provient généralement d’un souci de digestion ou de constipation.
Mais cela peut aussi être la cause d’une infection de parasite ou de bactérie.

Dans un premier temps, vous devez faire jeûner ce poisson.
Pour ne pas gêner les autres, il est préférable de le transférer dans votre aquarium hôpital.

Dans 80% des cas, cela se soigne après un jeûne de plusieurs jours (2 à 3 jours) et ensuite reprendre l’alimentation petit à petit et en privilégient les légumes.
Dans les 20% restant, vous devez mettre en place un bain à base de sel pour provoquer un choc osmotique. Voir la fin de l’article pour plus d’explication.

Et si cela n’a pas d’effet, il vous faut des médicaments antibactériens qui sont accessible facilement dans les magasins d’aquariophilie.
Vous devez suivre les instructions et les dosages mentionnés sur les boites.

Le choc osmotique

Depuis de nombreuses années, le sel est utilisé dans l’aquariophilie pour traiter des maladies et infections.
Il est important de prendre un sel naturel et pur sans ajout de magnésium, de fluor ou d’iode.

Vous trouverez ce sel dans les magasins d’aquariophilie ou vous pouvez aussi utiliser du sel de guérande ou de la fleur de sel.

Remarque importante :

  • Plusieurs espèces de poisson ne supporte pas le traitement par sel comme les poissons de fond ou sans écailles.
  • Il est important de bien se documenter avant d’effectuer un traitement par sel.

Le principe

L’objectif est de créer un choc osmotique chez les parasites. L’ajout du sel dans l’eau de l’aquarium provoque un assèchement du milieu et donc une perte en eau du vivant dans l’aquarium. Les poissons peuvent supporter ce choc et réguler leur eau grâce notamment aux reins et à leur peau.

Mais les parasites, ne peuvent pas réguler cette perte d’eau de manière brutale est donc ce choc les tue.

Le traitement

Vous devez effet ce traitement dans un bac hôpital.

Le dosage moyen est de 5g/ litre d’eau. Vous devez verser en une fois la totalité du sel pour provoquer ce choc.
Le traitement se fait sur une durée comprise entre 1 à 2 semaines (sans ajouter de sel ni changement d’eau).

Ensuite, vous devez effet des petits changements d’eau pour supprimer progressivement la présence en sel dans l’aquarium.

Pour cela, vous pouvez changer tous les jours entre 10 et 15%. Après avoir atteint les 100% et constaté que votre poisson a une meilleure forme, vous pouvez le remettre dans son bac.

Conclusion

Cette liste n’est bien sûr pas complète mais j’ai préféré vous parler des maladies les plus fréquemment rencontrées.

N’oubliez pas que dans le cas ou votre poisson ne survit pas à sa maladie, il est important de désinfecter le matériel (épuisette, thermomètre, filtre, …) et l’aquarium avec de l’eau de javel et ensuite utiliser de l’eau clair pour éliminer l’eau de javel.

Mots-clés: Aquariophilie, Aquarium, Poisson, Intermédiaire, Expert, Blog