La méthode DSM (Dry Start Method)

Explication de la méthode Dry Start

La Dry Start Method (en français démarrage à sec), est une méthode très utilisée pour les aquariums plantés et en Aquascaping.
Cette méthode est aussi mise en pratique dans l’industrie de production de plante pour aquarium d’eau douce.
Elle permet notamment de simplifier et d’éviter des problèmes lors de la phase de lancement d’un aquarium.

Aquascaping avec la méthode Dry Start
Aquascaping avec la méthode Dry Start

Elle a été mise au point en partant d’une observation concernant la majorité des plantes vendues pour nos aquariums.
Elles ne sont pas exclusivement aquatiques et semi aquatique, ce qui veut dire qu’elles vivent dans des milieux très humide et s’adapte très bien à un environnement aquatique.

L’objectif, en partant de ce constat, est donc de cultiver nos plantes dans un environnement humide mais non aquatique.
Dans notre bac, nous allons les cultivés durant plusieurs semaines avec très peu d’eau mais un niveau d’humidité très élevé dans le bac.

Avec la méthode DSM, les plantes vont pouvoir bénéficier de plusieurs facteurs intéressants pour elles.
Elles ont accès à une quantité de CO2 importante (présente dans l’air), à une facilité au niveau des échanges gazeux à travers leur feuillage et un apport en lumières plus important du à l’absence d’eau (qui diminue la diffusion de la lumière).

Grâce à ces différents facteurs, les plantes vont bénéficier d’une croissance plus rapide et d’un enracinement plus fiable.

Les inconvénients et problèmes avec la méthode classique pour le démarrage d’aquarium

 

Lorsqu’on démarrage un aquarium plantés de manière classique, plusieurs problèmes sont souvent rencontrés. On peut observer parfois :

  • une prolifération d’algue car il n’y a pas encore de concurrence au niveau des plantes
  • un mauvais enracinement des plantes
  • différents problèmes de développement des plantes
  • et bien d’autres …

La réussite et le bon démarrage d’un aquarium est très importante surtout pour les bacs plantés. Cette phase influencera la vie future de notre bac.

Les avantages avec la méthode Dry Start pour le démarrage d’aquarium

Les plantes bénéficient d’une croissance plus rapide

  • Idéale pour créer un tapis avec des plantes gazonnantes.
  • Pas de présence d’algue lors de la mise en eau de l’aquarium (quelques semaines après le démarrage à sec)
  • Meilleur enracinement des plantes car elle bénéficie de l’avantage aérien (plus de lumière, plus de co2, …)
  • Meilleur prise des mousses pour eau douce, elles créent plus facilement leur adhérence au support
  • Utilise pour la culture et la multiplication de ses plantes (en utilisant une boite plastique remplie de terre forestière et d'argile verte et un peu de sable)
  • Faciliter de la mise en place de ses plantes dans l’aquarium lors de la conception de son décor


Exemple de hardscape avec la méthode Dry Start dans un aquarium de 50 litres

Mettre en place votre substrat et de vos pierres :

Substrat et pierre vu du dessus de l'aquarium
Substrat et pierre vu du dessus de l'aquarium

J’ai choisis comme sol du ADA Amazonia 9L, un mélange de gravier / Galets 8-12mm  et un certain nombre de roche « Dragon stone ». Cette partie n’est pas différente par rapport à un lancement classique d’aquarium.

Substrat et pierre vu de face de l'aquarium
Substrat et pierre vu de face de l'aquarium

Mettre en place vos plantes :

Plantes Hemianthus et Eleocharis à gauche de l'aquarium
Plantes Hemianthus et Eleocharis à gauche de l'aquarium

J’ai choisis 3 types de plantes gazonnantes : la Marsilea Angustifolia, la Hemianthus Callitrichoides Cuba In Vitro et pour finir l’Eleocharis sp Mini IN VITRO. Leur préparation et leur mise en place ne sont pas différente par rapport à un lancement classique d’aquarium. Il est conseillé de diviser vos plantes en différents bunchs et de les planter avec un écart de quelques centimètres. Pour faciliter leur mise en place, il est conseillé de vaporiser de l’eau sur le substrat.

Plantes Marsilea Angustifolia et Hemianthus à droite de l'aquarium
Plantes Marsilea Angustifolia et Hemianthus à droite de l'aquarium

Saturer le substrat en eau :

Aquarium Dry Start vu de face
Aquarium Dry Start vu de face

Ensuite vous pouvez ajouter de l’eau dans votre aquarium mais vous ne devez pas dépasser le substrat. Les plantes ne doivent pas être immergé mais seulement bénéficier de l’humidité. Vous pouvez humidifier l’ensemble (plantes, substrat et roches) encore une fois après avoir ajouté l’eau.

Lumière et isolation de l’aquarium :

Aquarium Dry Start lumière et isolation
Aquarium Dry Start lumière et isolation

Il est important de bien fermer son aquarium. Vous pouvez utiliser du film alimentaire (cellophane) ou simplement laisser votre capot ou vitre sur le dessus du bac, l’idée est de bien fermer hermétiquement votre bac. Ensuite vous pouvez réinstaller votre lumière et bien sur l’allumer.

Entretien quotidien :

Aquarium Dry Start entretien quotidien
Aquarium Dry Start entretien quotidien

Chaque jour, il est conseillé d’adhérer l’air du bac pour éviter la présence de moisissure et de pulvériser de nouveau de l’eau sur l’ensemble des éléments dans l’aquarium pour garder un taux d’humidité assez forte. Il est possible de fertiliser avec de l’engrais vos plantes durant cette phase.

La mise en eau :

Pour la mise à l'eau, je préparerai un article spécialement pour cette partie ... a suivre.

Plantes compatibles avec la méthode Dry Start

Je vous propose une liste de plante compatible et une liste de plante incompatible avec la méthode Dry start.

Exemple de plantes compatibles avec la DSM :

  • Alternanthera (Toutes variétés)
  • Ammannia sp bonzaï
  • Anubias Barteri (avec rizhome submergé)
  • Bacopa caroliniana
  • Ceratopteris thalictroides
  • Cryptocoryne (Toutes variétés)
  • Echinodorus Tenellus
  • Eleocharis (Toutes variétés)
  • Glossostigma Elatinoides
  • Hémianthus (Toutes variétés)
  • Hydrocotyle Verticillata ou Tripartita
  • Hygrophila (Toutes variétés)
  • Marsilea Hirsuta
  • Micranthemum Umbrosum
  • Microsorum pteropus
  • Murdannia Keisak
  • Pogostemon Helferi
  • Ranunculus Inundatus
  • Riccia Fluitans
  • Rotala rotundifolia
  • Taxiphyllum (Toutes variétés)
  • Vesicularia Dubyana

Exemple de plantes incompatibles avec la DSM

  • Cabomba (Toutes variétés)
  • Ceratophyllum demersum
  • Crinum calamistratum
  • Egeria (Toutes variétés)
  • Najas (Toutes variétés)
  • Vallisneria (Toutes variétés)

Mots-clés: Aquascaping, Aquarium, Plante, Intermédiaire, Blog